« N’oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus
et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux. »

Khalil Gibran